Lois sur les chiens d’assistance de l’Arizona

Définitions

En vertu de la loi sur les droits et la discrimination:

« Animal d’assistance » désigne tout chien-guide, chien de signalisation ou autre animal dressé individuellement pour effectuer des travaux ou des tâches au profit d’une personne handicapée, y compris guider des personnes ayant une déficience visuelle, alerter des personnes ayant une déficience auditive des intrus ou des sons, fournir une assistance en cas de crise médicale, tirer un fauteuil roulant ou récupérer des objets abandonnés.
R. S. § 11-1024

En vertu de la loi sur les atteintes criminelles aux animaux d’assistance:

« Animal d’assistance » désigne un animal qui a suivi un programme de formation officiel, qui aide son propriétaire dans une ou plusieurs tâches de la vie quotidienne associées à un mode de vie productif et qui est entraîné pour ne pas présenter de danger pour la santé et la sécurité du grand public.

A.R.S. § 13-2910

Loi sur l’hébergement

Toute personne ou entité qui exploite un lieu public ne doit pas faire de discrimination à l’égard des personnes handicapées qui utilisent des animaux d’assistance.

Tout dresseur ou toute personne handicapée peut emmener un animal dressé en tant qu’animal d’assistance dans un lieu public à des fins de dressage, sous réserve d’exceptions prévues par la loi.

La violation est un délit de classe 2.

La loi prévoit une exception pour les zoos ou les parcs animaliers sauvages où les animaux d’assistance peuvent entrer en contact direct avec les animaux.
R.S. § 11-1024

Harcèlement / interférence avec les chiens d’assistance

Selon A.R.S. § 13-2910, une personne commet de la cruauté envers les animaux si elle fait l’un des actes suivants:

  • Interfère intentionnellement ou sciemment avec, tue ou nuit à un animal de travail ou d’assistance sans le privilège légal ou le consentement du propriétaire (crime de classe 6).
  • Permet intentionnellement ou sciemment à tout chien qui est sous la garde ou le contrôle de la personne d’interférer avec un animal d’assistance, de le tuer ou de lui causer des blessures physiques (crime de classe 6).
  • Permet imprudemment à tout chien qui est sous la garde ou le contrôle de la personne d’interférer avec, de tuer ou de causer des blessures physiques à un animal d’assistance (délit de classe 1).
  • Obtient ou exerce intentionnellement ou sciemment un contrôle non autorisé sur un animal d’assistance dans l’intention de priver le maître d’animal d’assistance de l’animal d’assistance (crime de classe 6).

Droit de la conduite

Le conducteur d’un véhicule s’approchant d’un piéton légalement aveugle qui utilise un animal d’assistance doit céder l’emprise et prendre des précautions raisonnables pour éviter de blesser le piéton et l’animal d’assistance. Un conducteur qui enfreint ce paragraphe est responsable des dommages pour toute blessure causée au piéton ou à l’animal d’assistance. Aussi un délit de classe 2.
L.R. § 13-2910

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.